philosophie

La voie romaine du Larzac


 Il y a près de 2 000 ans, une voie romaine traversait le Larzac. Elle reprenait une ancienne voie gauloise qui avait été « romanisée ». Cette route, avec un trafic intense, permettait le commerce des produits du Sud (sel, huile...) et du Nord(Céramique, peaux…)

La voie romaine, selon un axe nord-sud, traversait la cité de Millau (Contadomagos) et Lodève (Luteva). Elle reliait la Via Domitia (qui relie l'Italie à l'Espagne) au sud et la voie romaine, de Lyon à Bordeaux, au nord. Cette route reprend l'ancienne voie gauloise (découverte lors des fouilles de la Vayssière) que l'on peut dater du Vème avant JC et qui avait été modifiée avec les techniques romaines.

 

Elle permettait le commerce des produits de la mer et du midi (sel, vin, huile…) et des produits de la montagne (céramiques de la Gaufresenque (Millau), cuirs et peaux, viandes, résine…).

Cette voie mesure 7 m de large, ce qui est très rare, et permettait à 2 charriots de pouvoir se croiser. Ceci témoigne de l'intense trafic routier exportant les céramiques de la Graufesenque vers tout le bassin méditerranéen et dans tout l'Empire.

 

Aujourd'hui grâce au travail des bénévoles de l'association archéologique, la route sort peu à peu de terre et ses accotements en roche presque parfait sont petits à petits mis à jour. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La Route Mondiale N°1 avance

 Quelques photos de la borne